PAVICC
Actualités

Première mission de supervision 2023 de l’AFD Paris des chantiers du Pavicc : L’AFD satisfait du niveau d’avancement des travaux à Cotonou et Comé

Les 23 et 24 mars, une équipe de supervision conduite par Simon Brochut, chargé de projet à AFD Paris a visité les chantiers de construction des ouvrages d’assainissement pluvial en cours dans les Communes de Cotonou et de Comé. Ces deux Communes sont parmi les quatre bénéficiaires du Programme d’Adaptation des Villes aux Changements Climatiques (Pavicc) financé sur un prêt de l’Afd.

A Cotonou, la visite a porté sur les travaux de construction du collecteur d’Agla dans le 13eme Arrondissement à un taux d’exécution physique de 41%. Ce taux révèle une avancée notable par rapport à la dernière visite de chantier des techniciens du Pavicc au mois de janvier 2023. Toutefois la mission a relevé un retard d’exécution des travaux et exprimé ses inquiétudes :

Nous sommes toujours inquiets du rythme de l’évolution des travaux, même si les motifs du retard constaté. Des retards qui justifient par différents facteurs. Il y en a qu’on contrôle plus ou moins, d’autres sur lesquels il est difficile d’avoir la main

Simon Brochut se dit tout de même confiant que les entreprises tiendront dans le délai.

Ce qui est rassurant, c’est que nous avons des équipes de contrôle qui sont dynamiques et qualifiées, une maitrise d’œuvre qui est clair dans ce qu’elle attend. Nous comptons sur ce dispositif opérationnel pour faire rattraper par l’entreprise les retards relevés et finir les travaux à bonne date.

Simon Brochut

Le coordonnateur du Pavicc confirme quant à lui que les travaux avancent à un bon rythme et se dit confiant que les retards seront comblés avec le renforcement en cours des équipes de chantier, tel que recommandé lors de la revue périodique de chantiers effectuée en janvier dernier. Selon Abraham Avakoudjo,

Le chantier avance mais avec un léger retard et quelques soucis avec les entreprises à régler, et le déplacement de réseaux. On va continuer à discuter avec l’entreprise pour trouver un terrain d’entente’

Abraham AVAKOUDJO

.

Le chef de chantier de l’entreprise Razel-Bec, en charge de la réalisation du collecteur d’Agla, quant à lui, rassure que tout est sous contrôle

Vendredi 24 mars, à l’étape de Comé, la délégation a visité la base technique de l’entreprise Yelhy Technology Africa Sa en charge de travaux dans la commune. L’objectif était de vérifier la qualité des matériaux et le respect des normes de réalisation des pavés et des blocs de béton de bordures. Ensuite, le cap est mis sur les rues qui accueillent les travaux d’assainissement,  notamment la rue 2.016 appelée rue du Koweit de 888,50 mètres linéaires, la rue du Forage, la rue Togbé Klanvi. La dernière phase de cette visite était les travaux d’assainissement et de construction au collège d’enseignement général 4 (CEG4) de Comé où se poursuivent les travaux de pavage et d’assainissement de la rue menant au collège et la construction d’un module de 12 salles de classe avec bloc administratif. Les travaux sont à 58% de taux d’exécution physique. La mission a exprimé sa satisfaction de l’évolution de l’ensemble des travaux en cours à Comé. Hormis quelques remarques et suggestions, la Commune de Comé maintient son statut de leader sur les quatre communes bénéficiaires, tout comme elle l’a été sur le volet de dédommagement des personnes affectées par le projet (PAP), conditionnalité pour l’autorisation de démarrage des travaux par l’AFD. 

Nous sommes heureux de constater la bonne exécution des travaux. Mais, il est important que la ville de Comé soit bien représentée à cette phase des travaux parce qu’elle devra assurer une part non négligeable dans la gestion de ces infrastructures et plus vite on sensibilise sur les enjeux, plus vite on s’assure d’une gestion pérenne de ces infrastructures

Chargé de projet à AFD Paris

Pour le coordonnateur du Pavicc, les travaux avancent bien mais il faudra accélérer le rythme.

Globalement, c’est satisfaisant. Vous voyez des bâtiments qui sortent de terre. On va bousculer pour que la voirie puisse s’achever rapidement. On est à plus de 75% de construction des caniveaux. Quand on finit les caniveaux dans un tel projet, on a fait le plus gros. A Comé ça va. D’ailleurs c’est la première ville à commencer. Donc elle est en avance sur les autres. Il y a davantage de choses à faire, on compte sur les différents acteurs pour qu’on parvienne à bon port

Abraham AVAKOUDJO

Au terme de la visite de chantier, le chargé de mission de contrôle des travaux à Comé s’est dit serein quant à l’évolution des chantiers

Nous sommes à un délai consommé de 70%. Nous restons sereins et espérons que les mobilisations de l’entreprise se feront en conséquence pour respecter les délais

Geoffroy Houessou

Pour rappel, le Pavicc accompagne les communes de Bohicon, Comé, Cotonou et Sèmè-kpodji pour un programme intégré de résilience climatique, de planification stratégique, de développement urbain et de modernisation de la gestion des communes. L’objectif à terme est d’améliorer le cadre de vie et prise en compte de la résilience des territoires et des populations en intégrant les risques liés au changement climatique. Rappelons que Le Pavicc est financé sur un prêt de l’Afd de 32,7 milliards de FCFA (58 millions d’euros) avec une contribution 1,7 milliards du budget national pour le dédommagement des PAP.

Articles Similaires

Construction des ouvrages d’assainissement du Pavicc : Comè jouit d’une avancée confortable de 60% d’exécution des chantiers.

Landry HOUNNOU

Travaux de pavage et d’assainissement à Comé: Les sites officiellement remis à l’entreprise YELHY TECHNOLOGY AFRICA SA

Landry HOUNNOU

Le PAVICC appuie la tenue d’un atelier de capitalisation des résultats de l’audit organisationnel municipal partagé dans les 4 communes bénéficiaires

Landry HOUNNOU

Laissez un commentaire