PAVICC
Pérennisation des acquis du PAVICC : le gouvernement signe une convention spécifique avec les communes bénéficiaires
Actualités

Pérennisation des acquis du PAVICC : le gouvernement signe une convention spécifique avec les communes bénéficiaires

Le Ministre Jose Tonato a procédé, le jeudi 19 octobre, à la signature d’une convention de partenariat avec les quatre communes bénéficiaires du Programme d’adaptation des villes au changement climatique. La cérémonie de signature a eu lieu dans la salle de conférence du Ministère du Cadre de vie et des Transport à Cotonou, en présence des Maires de Cotonou, Bohicon, Comè et Sèmè-Kpodji et de leurs des Secrétaires Exécutifs.
Au terme de la convention spécifique signée avec les maires, chaque commune prend une série d’engagements pour pérenniser les acquis du PAVICC et assurer la durabilité des investissements de l’Etat dans le PAVICC. Tout d’abord, les communes s’engagent à mettre à la disposition de l’État, les sites devant accueillir les infrastructures, à assurer le fonctionnement du Comité Local de Suivi Technique (CLST) du PAVICC. Ensuite, Les communes s’engagent à faciliter l’implication des cadres et responsables communaux dans l’élaboration des documents d’urbanisme en vue de leur appropriation. A travers cette convention, les communes prennent aussi l’engagement de mettre en application les documents d’urbanisme, de prévoir et de mettre à disposition les ressources (financières, humaines et techniques) nécessaire au suivi de l’entretien et du maintien en bon état de fonctionnement des ouvrages réalisés, œuvrer pour l’accroissement d’année en année du niveau de mobilisation des recettes fiscales de la commune.

Le PAVICC, un laboratoire

En procédant à la signature officielle de la convention, le Ministre du Cadre de Vie et des Transports en charge du Développement Durable a indiqué que le PAVICC est un cadre d’expérimentation du développement local dans un contexte difficile marqué par des effets pervers du changement climatique.

Les 4 communes bénéficiaires n’ont pas été choisies par hasard, mais c’est parce qu’elles sont fortement marquées par les inondations, l’érosion côtière et d’autres aléas qui découlent des effets des changements climatiques. Le PAVICC va aider à construire des infrastructures résilientes dans le domaine de la voirie, de l’assainissement et dans le domaine des équipements urbains tout simplement. Le PAVICC aide aussi à faire de la planification

Ministre José Didier Tonato

Il a par ailleurs affirmé que la planification climat n’est pas quelque chose de facile à faire. Il faut tout une démarche, la technique et surtout de la rigueur pour planifier et mettre œuvre.

C’est ce que nous essayons de faire avec vous pour que de la planification jusqu’à la mise en exploitation des infrastructures, la démarche-climat qui permet de consolider cette résilience que nous souhaitons, soit totalement acquise.

Ministre José Didier Tonato


En conclusion de ses propos liminaires, le Ministre José Tonato a insisté sur la necessite pour les communes bénéficiaires et le gouvernement d’unir leurs efforts pour faire du Pavicc un modèle, un programme exemplaire dont tous les autres projets doivent s’inspirer.

J’ai toujours dit ici que dans le cadre du Programme Villes et Territoires Durables (PVTD) que nous conduisons pour le territoire, le Pavicc pour nous est comme un laboratoire. Le Pavicc est un programme pilote avec des projets pilotes à travers lesquels nous allons apprendre à faire en matière de construction de la résilience au changement climatique et des pratiques que nous allons démultiplier sur les autres communes

Ministre José Didier Tonato


Le maire de la commune de Bohicon, pour sa part, estime que la signature de la convention spécifique est un acte capital, car le Pavicc est venu renforcer la capacité et la résilience des villes bénéficiaires à tenir devant les inondations récurrentes et les catastrophes.

Alors que les travaux ne sont pas encore totalement terminés, on voit déjà aujourd’hui les effets très positifs de ce programme

Rufino d’Almeida Maire de la commune de Bohicon

Le maire de Sèmè-Kpodji, Jonas Gbènamèto, quant à lui, salue les acteurs à l’avant-garde de la conception et de la mise en œuvre de ce

Gigantesque projet qui a des impacts durables sur la gestion, l’évolution, l’encadrement des grandes masses et les grandes orientations sans lesquelles une commune ne saurait se développer

Jonas Gbènamèto Maire de la commune de Sèmè Kpodji

Pour sa part, le maire de Cotonou invite ses homologues et les conseils communaux des villes bénéficiaires à s’approprier les ouvrages réalisés dans le cadre du PAVICC.

Nous devons nous préparer à être en mesure d’entretenir ces ouvrages. Les communes ont l’obligation de relever ce défi. Nous travaillons à ça. On ne peut avoir eu autant de chance et la gaspille

Luc ATROKPO Maire de la commune de Cotonou

Articles Similaires

Revue mensuelle de chantiers dans les 4 communes du PAVICC

Landry HOUNNOU

Dédommagement des personnes affectées par le PAVICC

Landry HOUNNOU

Démarrage des travaux prioritaires du PAVICC

Landry HOUNNOU

Laissez un commentaire