PAVICC
Actualités

L’AFD et ses partenaires en visite de terrain à Sèmè-Kpodji

Une délégation de l’AFD est descendue sur le terrain le 9 décembre dans les localités de Sèkandji à Sèmè-kpodji. Objectif, constater les dispositions techniques en place pour le démarrage effectif des travaux du PAVICC. Cette descente sur le terrain s’inscrit dans le besoin de connaissance des réalités concrètes de mise en oeuvre sur le terrain, la phase des audits et études étant au stade de finalisation, selon Simon Brochut, chef de projet de l’AFD qui conduisait la délégation de l’AFD. De façon spécifique, il s’agissait pour l’AFD de s’assurer que le régime d’indemnisation qui serait appliqué aux populations se trouvant dans l’emprise des travaux est conforme aux directives du bailleur. En prélude à la visite de terrain, le Maire Jonas Gbènamèto a eu une séance de travail dans son bureau avec la délégation, séance au cours de laquelle il a exprimé à ses hôtes sa satisfaction des avancées constatées dans la mise en œuvre du PAVICC dans Sèmè-Kpodj ; «Les populations n’attendent que de voir les machines sur le terrain», at-il fait savoir.

Les experts de l’AFD, l’équipe du PAVICC, le Maire et les membres du Conseil Communal sont ensuite descendus sur le terrain pour apprécier la mise en place technique, les difficultés de mobilité inhérentes l’état actuel des ouvrages de franchissement, notamment la passerelle reliant Sèkandji et Ekpè. Le professeur Toussaint Lougbégnon, Géographe environnementaliste, inatif et notable de la localité de Ekpè, a entretenu la délégation de l’AFD sur la richesse de l’écosystème de la zone Sèkandji, Ekpè, Sèmè-Kpodji, attiré par les oiseaux migrateurs. Grâce à la facilité d’accès qu’offriront les aménagements prévus par le PAVICC, cette zone pourrait devenir un pôle important d’écotourisme et de recherches en biodiversité. Ce qui pourrait contribuer au développement de l’économie locale et générer des ressources additionnelles pour la Commune. A la fin de la visite, la délégation de l’AFD a marqué sa satisfaction d’être allé au contact des réalités des populations et de comprendre leurs besoins en termes d’accès et de mobilité, besoins auxquels la mise en oeuvre du PAVICC viendra apporter des solutions durables.

Articles Similaires

Revue mensuelle de chantiers à Bohicon : des avancées timides

Landry HOUNNOU

38 milliards de FCFA de L’AFD en faveur du projet PAVICC

Landry HOUNNOU

Bohicon vision 2050: Transformer la menace de l’eau en opportunité de développement

jonas

Laissez un commentaire