PAVICC
Actualités

Indemnisation des préjudices socio-économiques induits par l’exécution des travaux du PAVICC: 174 personnes affectées par le projet reçoivent leurs chèques

Le maire de Sèmè-Kpodji a présidé le 3 janvier 2024, à la remise de chèques de compensation à la première vague de personnes affectées par les projets (PAP) du PAVICC dans la commune de Sèmè-Kpodji (Tronçon Ekpè-Tchonvi). Ils étaient 174 pour cette vague de PAP. L’opération a eu lieu du 03 au 05 janvier 2024 au siège de l’Arrondissement d’Ekpè, sous la conduite de la spécialiste des questions environnementales et sociales du PAVICC et la supervision du Chef d’Arrondissement.

Les récipiendaires des chèques de compensations sont les personnes affectées par les travaux de pavage de rue et d’assainissement de la voie Èkpè-Tchonvi, longue de 5,1 kilomètres.  Les types de préjudices indemnisés sont la perturbation des activités économiques ou le déplacement des boutiques et kiosques.

Plus de 44,66 millions de francs CFA, c’est le montant total déboursé dans le cadre de cette vague de remise de chèques aux PAP de Sèmè-Kpodji, a rappelé la spécialiste des questions environnementales et sociales du PAVICC : ‘’Maintenant, nous avons commencé à mettre à la disposition des PAP, les chèques qui sont à notre niveau. Lorsque d’autres chèques seront disponibles, nous allons faire appel à d’autres pour les mettre à disposition.’’ a-t-elle expliqué. En procédant à la remise officielle des chèques, le maire Jonas Gbènamèto a remercié l’Agence française de développement (AFD), le Ministère du Cadre de Vie et des Transports chargé du Développement Durable, la Coordination du PAVICC, et toutes les structures impliquées dans l’aboutissement du processus de compensation. Le maire a exhorté les bénéficiaires à faire bon usage des fonds à eux octroyés, en leur rappelant l’obligation de libérer les espaces ayant fait objet de compensation : “Les espaces d’où on vous a délogés ne vous appartiennent plus. Il faudra libérer lesdits espaces pour la construction de la route”, a rappelé l’autorité communale. Et Jonas Gbènamèto de prévenir :

Il ne s’agira pas non plus d’aller se constituer en syndicat et commencer à faire des revendications en espérant un autre dédommagement.

Jonas Gbènamèto

L’économie locale renflouée

Nous avons surtout des PAP économiques, c’est-à-dire des gens dont les activités ont reçu un choc lors de la délimitation de l’emprise de la voie

Le maire de la commune de Sèmè-Kpodji

La compensation, a-t-il poursuivi, est donc un coup de fouet aux activités économiques dans la commune. Les PAP rencontrées semblent unanimes sur la question. Ils prévoient tous d’utiliser l’argent reçu pour le renforcement et la relance de leurs activités.

Lucien Kpinso, promoteur d’hôtel : “Avec l’argent de dédommagement je vais (…) refaire l’hôtel”. Lucien Kpinso est un promoteur d’hôtel résidant à Èkpè Kanhonou et ayant son hôtel sur la voie de Tchonvi. Avec la délimitation de l’emprise de la voie Èkpè-Tchonvi, la devanture de l’hôtel est touchée. En contrepartie des dommages, il lui a été octroyé plus d’un million cinq cent mille francs CFA. Approché, à la réception de son chèque ce vendredi 5 janvier, il a confié qu’une partie de cet argent lui permettra d’ajuster la façade de l’hôtel sur l’alignement :

Je suis très reconnaissant envers le gouvernement et le PAVICC. Ce dédommagement prouve que l’État se soucie de nous.

Lucien Kpinso, promoteur d’hôtel

La demande en photocopie à couleurs est très forte dans notre zone.  : “j’ai prévu prendre une machine à couleurs.” Eunice Prisca Houndézèhouè est secrétaire de formation et promotrice d’un centre de saisie, de photocopie et de prestations diverses. Lors des opérations de délimitation de l’emprise de la voie, sa boutique s’est retrouvée dans l’emprise de la voie pour plus de la moitié. Avec l’argent qu’elle a reçu en compensation, Dame Houndézèhoué a dévoilé qu’elle a prévu acquérir un copieur à couleurs :

La demande en photocopie à couleurs est très forte dans notre zone.

Eunice Prisca Houndézèhouè est secrétaire de formation

a-t-elle indiqué, pleine de reconnaissance envers le gouvernement.

Thiam Alberto Okou, opérateur de transfert d’argent et revendeur de divers :”Je vais augmenter mon capital de transfert d’argent“. Thiam Alberto Okou est un couturier reconverti en revendeur après une crise de santé. “Avec les séquelles laissées par la maladie, je ne peux plus exercer la couture. J’ai alors commencé à faire le transfert d’argent combiné à la vente de divers articles.», explique-t-il. Ces activités, il les mène dans une baraque érigée devant sa maison sise au quartier Agblokoun. Lors des opérations de délimitation de l’emprise de la voie, la baraque s’est retrouvée dans l’emprise de la voie. Le 5 janvier, il a reçu un chèque de 90.000 francs en dédommagement des pertes subies. Très enthousiaste, il se confond en remerciements envers les responsables du PAVICC et le gouvernement :

Avec cet argent je vais augmenter mon capital de transfert d’argent et me ravitailler en divers.

Thiam Alberto Okou, opérateur de transfert d’argent et revendeur de divers

Articles Similaires

Bohicon vision 2050: Transformer la menace de l’eau en opportunité de développement

jonas

Mission de revue des chantiers : près de 40% de taux d’exécution à Comè

Landry HOUNNOU

Démarrage effectif des travaux du PAVICC:  2 210 personnes affectées   bientôt indemnisées

Landry HOUNNOU

Laissez un commentaire