PAVICC
Actualités

Deuxième session ordinaire 2023 du Comité de pilotage : 58,75% de réalisation des projets, le Plan de travail annuel de 2024 présenté aux partenaires

La deuxième session ordinaire de l’année 2023 du comité de pilotage du Programme d’Adaptation des Villes au Changement Climatique (PAVICC) s’est tenu le mercredi 20 décembre 2023 à Cotonou.

Cette réunion a été consacrée à la présentation du Plan de travail annuel de 2024 du Pavicc, à l’appréciation de l’exécution des travaux et au point de la mise en œuvre des recommandations issues de la première session ordinaire de juin 2023. Ont pris part à cette session, les membres de l’équipe de Coordination, les différents acteurs de la mise en œuvre du Programme et l’Agence Française de Développement, les préfets, les maires et les secrétaires exécutifs des communes bénéficiaires ainsi que les autorités du Ministère du Cadre de Vie et des autres ministères impliqués.

On retiendra de cette session du comité de pilotage que le PAVICC a atteint sa phase croisière et que la plupart des blocages techniques ont été levés. Mêmes les finances sont au vert ” : Le PAVICC n’a pas de problème de financement sur le terrain… L’argent est entièrement disponible depuis 2018 et tout dépend du rythme de consommation des entreprises et consultants que nous avons. Donc n’ayez crainte Monsieur le Maire. Il n’y aura pas d’éléphants blancs sous le PAVICC“, a dit le Coordonnateur du PAVICC en réponse aux inquiétudes soulevées par le maire de Sèmè-Kpodji, l’une des quatre communes bénéficiaires où les chantiers connaissent du retard.

Selon le bilan d’étape présenté par le Coordonnateur du PAVICC, 41,74 % de travaux sont effectués dans cette commune depuis le démarrage des travaux en février 2022. “Si un prestataire ou entrepreneur n’est pas à la hauteur on va trouver une solution pour le contourner et avancer” a poursuivi Abraham Avakoudjo. Le Coordonnateur, dans ses explications, a également informé les membres du COPIL que Bohicon est à 59,44 % de taux d’exécution. Les projets d’infrastructures sont à 58% et que le volet appui à la planification du développement urbain est à plus de 65% de taux d’exécution.

Plus de la moitié du financement déjà décaissée par l’Afd

Une autre bonne nouvelle à noter, L’AFD a déjà décaissé plus de la moitié du financement, soit 52,91%. Comé et Cotonou frôle les 70% de taux d’exécution et les difficultés techniques ont été toutes levées. Les 18 prochains mois constituent la phase croisière du PAVICC, ainsi que l’a annoncé le Directeur Adjoint de Cabinet représentant le ministre du Cadre de Vie. Selon Djamal Tabé Gbian, à quelques mois de la fin du programme, il est important d’apprécier son niveau d’avancement, le niveau de mise en œuvre de toutes les recommandations formulées lors de la première session du Copil et le Plan de travail annuel de 2024 tout en faisant des propositions pratiques au regard des défis à relever. ‘’Nous devons ainsi continuer à mobiliser et décaisser les ressources, à renforcer les capacités locales et à prospecter des partenariats solides avec les différents acteurs internationaux’’, a-t-il rappelé. Djamal T. Gbian précise que : “Les défis à relever par le PAVICC en 2024 sont grands et je nous exhorte, chacun de part sa position, à ne pas baisser les bras. À travers le PAVICC nous avons une responsabilité collégiale de contribuer à bâtir des villes résilientes, propres et prospères pour les générations futures”.

Le maire de Bohicon, Rufino d’Almeida, est très optimiste sur les changements qualitatifs du PAVICC dans sa commune. Satisfait des avancées notables sur le terrain, il a remercié le ministre du Cadre de Vie pour avoir favorisé le projet de plantation d’arbres le long du collecteur de crête en construction pour lutter contre les inondations à Bohicon. La représentante de l’AFD a rappelé à l’attention de tous les acteurs que le délai des derniers décaissements de fonds est fixé pour septembre 2024. Une annonce qui conforte les différents acteurs de ce que le projet ira à son terme et dans les délais.

Articles Similaires

Démarrage des travaux prioritaires du PAVICC

Landry HOUNNOU

Sèmè-Kpodji, une vulnérabilité climatique de forte amplitude

Landry HOUNNOU

Adapter les villes du Bénin aux changements climatiques (PAVICC)

Landry HOUNNOU

Laissez un commentaire